• Sainte Cécile, patronne

     

    Sainte Cécile, patronneJusqu’au Moyen-Age, le patron des musiciens était le pape Grégory, mais quand l’académie de musique de Rome fut créée en 1584, elle fut placée sous la protection de Sainte Cécile. Ainsi s'établit sa vénération devenue universelle, comme patronne des musiciens. L'association de Sainte Cécile avec la musique date de la fin du  Ve siècle et est due aux pèlerins venus voir ses reliques. Elle devient alors le sujet de bon nombre de représentations (peinture,  fresques, mosaïques) et est à la source de prières, de chants qui ont contribué à sa popularité. Dryden a écrit « Une chanson pour la fête de Sainte Cécile » et le poète Alexander Pope composa Ode à la musique pour la fête de Sainte Cécile.

     

    Depuis le XVe siècle, l'emblème de Sainte Cécile est devenu l'orgue. Sur des représentations imagées, elle y est figurée avec un orgue, une harpe ou un autre instrument de musique. Auparavant elle était couronnée de roses, portant une palme ou occupée à convertir son mari Saint Valérien, etc... Les plus anciennes images de Sainte Cécile sans instruments de musique ont été trouvées au VIe siècle sur des fresques romaines dans les catacombes de Saint-Calixte. Après qu'elle fut peinte par Raphaël en organiste, son image est devenue un sujet favori pour les vitraux.

    Sainte Cécile, patronne de la musique, des musiciens, des compositeurs, des luthiers, des chanteurs des poètes, des brodeurs et des brodeuses, est fêtée le 22 novembre.

    Ci-dessous, Histoire de Sainte Cécile, vierge romaine et martyre, par le R.P. Dom Prosper Guéranger, abbé de Solesmes - Livre édité à Paris en 1849 (446 pages).